Fiche de l'ouvrage

Mélanges en l'honneur d'Elisabeth Zoller

Auteur :   

N° d'édition : 

Marque :  DALLOZ

Collection :  Études, mélanges, travaux

Parution :  Octobre 2018

ISBN :  978 2 247 18767 6

Prix ouvrage papier :  89€ TTC

Sommaire

I. Droit public interneII. Droit européen et internationalIII. Droit comparéIV. Droit américainDes contributions internes de renom: Guy Canivet, Jacques Chevallier, Pierre Delvolvé, Bruno Genevois, Marc Guillaume, Jean Paul Jacqué, Géraldine Muhlmann, Bernard Stirn, Serge Sur, Patrick Wachsmann, etc., et internationales: Alfred C. Aman Jr, Carol Greenhouse, John S. Applegate, Joseph Hoffman, Cheryl Saunders, Cynthia Vroom

Présentation

À l’occasion du départ d’Élisabeth Zoller à la retraite, hommage doit être rendu à son talent.
Auteur de remarquables ouvrages et articles, elle a notamment enseigné le droit international et le droit constitutionnel comparé dans les facultés de droit de Nantes, d’Angers, de Strasbourg, de Paris 2 et aux États-Unis (Universités de Cornell, Rutgers, Tulane et Indiana-Bloomington). Elle fut également conseil et avocat du gouvernement fédéral des États-Unis devant la Cour internationale de justice (notamment pour l’affaire Questions d'interprétation et d'application de la convention de Montréal de 1971 résultant de l'incident aérien de Lockerbie). Du droit international public (La bonne foi en droit international public, Droit des relations extérieures) au droit américain (De Nixon à Clinton, Malentendus juridiques transatlantiques, Grands arrêts de la Cour suprême des États-Unis, Le droit des États-Unis, Histoire du gouvernement présidentiel aux États-Unis pour ne citer qu’eux), sans oublier son manuel de Droit constitutionnel et celui d’Introduction au droit public, ses ouvrages sont incontournables et ont marqué des générations d’étudiants et d’enseignants-chercheurs. Que ce soit dans ses livres ou nombreux articles et chroniques, créations institutionnelles (le Centre de droit américain devenu le Centre de droit public comparé à l’Université Paris II- Panthéon-Assas) l’analyse comparatiste n’a jamais quitté Élisabeth Zoller, qui étudie les autres systèmes avant tout pour mieux connaître le sien. Tout comme s’est dessinée, dès l’enseignement du droit international public (plus exactement, à partir de son cours dispensé à La Haye en 2002 sur les « aspects internationaux du droit constitutionnel »), une problématique très particulière à une époque où l’accent était mis sur l’État : le droit doit être pensé à partir de l’individu. Ses collègues, doctorants, amis français et étrangers lui offrent cet ouvrage pourlui témoigner admiration, respect, gratitude et affection.